dimanche 29 mai 2011

Les chances d'Etienne Tshisekedi (02)

Dans mon précédent papier, j’ai survolé le riche passé de Tatu Tshitshi. L’histoire étant figée, nul ne pourra la modifier. Nous ne pouvions qu’y fouiner. Que l’on aime ou pas l’homme, il fait partie du passé et de l’actualité de la RDC. Les annales sont truffées des hommes politiques qui se sont servi de leurs erreurs passés pour se concocter un avenir digne de leurs ambitions. La remise en question a toujours été une arme pour ceux qui veulent aller loin.
Je me souviens de l’an 2007, lorsque j’avais créé une vidéo que j’avais intitulé « la prophétie de Tshisekedi ». En ces temps là, il n’y avait plus que les irréductibles qui parlait encore de lui. Oui, les irréductibles persévérants. N’en déplaise aux convertis de dernières minutes.
Le Tatu était au creux de la vague, sans poste sous le règne du 1+4 issu de Sun-City. Sans parler des trahisons et des reniements.
(Vidéo créé sur base des images de la Télé belge. Tapez ce titre dans Google et vous verrez qu’elle est encore au sommet des chartes et sur plusieurs sites !)
Le 31 août 2010, j’écrivais : Revoici le grand cirque. Je ne croyais pas si bien dire.
Tshisekedi est officiellement candidat président de la RDC mais pour le compte de l’UDPS. Il ne l’est pas pour une opposition unie. Pas encore. Ne nous voilons pas la face, il y a au moins une douzaine de candidats déclarés « opposition ». Officiels ou officieux. Certains noms ont disparus et d’autres se sont rajoutés comme par enchantement.
L’honorable JC Vuemba a essayé de jouer le rassembleur autour du Tatu. Mais les choses ne se passent jamais comme on s’y attend au pays de Simon Kimbangu. Là où les déçus du régime en place (Il y en a !) s’attendaient à voir arriver une opposition forte et unie, force nous est de découvrir des candidatures disparates. Des partis se créent encore aujourd’hui. Même ceux qui n’ont aucune chance veulent maintenir leurs candidatures faisant ainsi le jeux de ceux d’en face. Pour d’autres, nous nous demandons même d’où ils sortent. Et ce n’est pas péjoratif. A croire que la RDC a encore besoin des gens qui viennent s’essayer à être président sans jamais avoir eu à gérer la chose publique.
Mais quelles sont les chances d’Etienne Tshisekedi ?
Ô miracle, le sphinx renaît de ses cendres, beaucoup se réclament de lui. Même ceux qui ne disaient plus rien militent. Certains ont même quittés là où ils étaient pour rejoindre la dynamique Tshisekedi. C’est la preuve que l’homme représente toujours un espoir pour ceux qui sont épris de changement. Ceux qui en ont marrent de voir le MPR sans le R toujours présent.
Pour Tshistshi, l’adversaire reste à peu près le même puisque les néo-kabilistes sont dans la grosse majorité issus de la moule de « Tata bo ? Moko » avec les pratiques y attachés. Mais tous sont derrière la candidature unique de Joseph Kabila (Même ceux qui murmurent). Celui-ci vient de passer 10 ans à la tête du pays et ce n’est pas dû au hasard. Je parlerai de lui dans un autre article.
Donc Tatu Tshitshi a ses chances mais à la grosse et unique condition de réunir toute l’opposition autour de sa personne. La vraie opposition, celle qui a des sympathisants. Pas les partis sans sièges ni membres mais avec des présidents-fondateurs. Non plus, faire comme JP Bemba, réunir autour de soi des gens qui ont fait 0,01% aux élections et dont certains ont le sang des congolais sur les mains. Et surtout, ne pas oublier que la campagne doit se faire au pays. Là où il y a les votants. S’il a encore cette force de persuasion qui lui avait permis de démonétiser les billets « Dona beija » de Birindwa devant le Maréchal ébahit, il y aura des insomnies dans le camp d’en face.
C’est dans ce sens que je reposerai la même question : Pourquoi ne pas organiser les primaires de l’opposition et ne sortir qu’un seul et unique candidat à opposer à Kabila ? Ce sera un bon moyen pour éviter la dispersion des voix. L’organiser et surtout d’en accepter le verdict sera déjà faire preuve de maturité politique. Le candidat ne sera peut-être pas nécessairement Tshisekedi (Bien que favori) mais au moins celui qui en sortira sera légitimé et pourra parler au nom de tous. Surtout en ce temps où l’opposition est occupée à jouer le jeu de la division par des agressions mutuelles.
La RDC traverse une période comme je les aime: celle qui vous permet de voir qui est qui. (Who's who comme disent les english). Celle qui permet de tirer un bilan par rapport aux multiples promesses faites et surtout non tenues.
Peuple es-tu là? A toi de jouer et surtout de bien jouer. Sinon, cela ne servira à rien de te plaindre demain.
@+ sur http://www.rd-congo.info/ dit le fouineur de la RDC

13 commentaires:

  1. De quel primaire il parle celui-ci quand on sait comment, hyper démocratique qu'il est , tatu a laissé la chance de congolais , sa chance de siéger dans le 1 +4? et dire qu'aujourd'hui on nous emmène encore le primaire; dans vos rêve oui!

    RépondreSupprimer
  2. Voilà qui est bien pensé et plus constructif
    que des regards passéistes,voire révisionnistes
    ne servant qu'à offrir des échappatoires aux esclaves du statu-quo qui ignorent que seule la lutte libère et dimensionne l'Homme.La Rdcongo a grand et urgent besoin de ceux qui
    incarnent cette lutte pour la changer,à l'instar de Tatu E.T..Toutes nos félicitatons pour cette fouine. Onka.

    RépondreSupprimer
  3. En Anglais on dit: you get the leader you deserve. Les Congolais aiment la politique avec la meme passion qu'ils exhibent pour le foot. Pourquoi selectioner les meilleurs joueurs quand on prefere un membre de son equipe? En fait quand est ce les "enfants de l'independance" vont prendre la releve? Tshitshi n'a t il pas 100 ans? et peut etre meme perimer?

    RépondreSupprimer
  4. Tatu peux ne pas passer président.
    Pour continuer à ouvrir la voix à la démocratie au RDC,
    1. Il va devoir reconnaître ces élections dans ce cas;
    2. Il va jouer un rôle pas moins important au sein du parlement en tant qu'opposant politiquement parlant. Car pour le moment il n'a pas le titre d'opposant politique.
    Attention au vocabulaire des médias. Il veut se présenter comme candidat à la présidence, ce qui est le droit de tout congolais comme lui-même ne cesse de le dire (aussi objectif de sa lutte).
    3. Un parti politique a le devoir d'agir en son propre nom! Convaincre le plus d'individus possible pour gagner la majorité. Le retrait de candidature (au profit d’un co-candidat) n’est pas exclu.
    Ne cassons pas les règles de compétitivité avant les élections. Qui a peur de quoi? Travailler !
    Tatu lui va passer président car il a accepté les élections, il est fin démocrate et a la capacité de convaincre rien que par la persévérance dans son travaille.

    Gen. "De Mobutu et Papa Wemba"

    RépondreSupprimer
  5. OK!; mais avant qu'on le consacre comme le vainceur ou je ne sais quoi, posons lui quelques questions, teeles que:

    1. Pourquoi il est avec Ruberwa? Le même Ruberwa que PKagame avait soutenu contre lui dans les feux des négociations de Sun City et Prétoria? Oublie-t-il que Ruberwa demeure le chef du RCD/Rwanda, l'ancêtre du Cndp? A-t-il parlé à Ruberwa du sujet ou qu'il se comporte en Patriarche Naïf qui veut voir "tous les enfants se mettre derrière Lui" et non derrière la Patrie en danger!?
    2. Tshisekedi avait rejoint PKagame, il y a quelques années. Comme bcp de congolais, il était frustré et presque tous les assoiffés du pouvoir passaient par Kigali ou par Kampala afin de se positionner à Kinshasa. Il avait, alors, été relativement bien accueilli par PKagame à Kigali. L'égorgeur des congolais...Quelques jours après, dans les mêmes draps, il se retrouva à Kisangani où, assis dans un stade avec certains de ses cadres, il avait assisté à un défilé en son honneur par la brigade envoyée du Rwanda qui, la nuit précédente, avait assassiné des dizaines de congolais que les eaux de la Tshopo vomissaient (Il y avait eu un grand reportage -- de CBraeckman sur ca.
    3. Peut-il nous dire depuis quand il a coupé le lien ombilical avec Kigali et comment cela se manifeste-t-il si le RCD qui ne s'est jamais répenti et toujours influencé par le Rwanda demeure un allié de l'Udps? Justement, il n'en a jamais dit mot. Il n'a rien dit non plus sur le mariage Udps/RCD-Rwanda après les accords de Sun City; mariage qui avait donné un sursaut de survie à ce corps étranger qui se mourait de lui-même après que certains congolais, quelque peu influents au sein du RCD -- Mende, Tambwe Mwamba, Kin Kiye wa Mulumba, Prof Mwamba, etc... -- aient quitté cette organisation manipulée à partir de Kigali.
    Bref, commencons par ici. Il revient a la presse de faire leur travail; de poser des questions et ne pas simplement avaliser les candidats par fanatisme ou regionalisme ou alors par ignorance des faits.

    RépondreSupprimer
  6. Kanambe Hypolite, comme Ruberwa et tous les rwandalaids sont venus du pays de kagame pour se positionner a Kin. Si Ruberwa est au pouvoir avec le petit Kadogo c'est entre tutsi qu'ils tronent a la tete de la RDC. J'avais souhaite que les intervenants nous disent Ya Tshitshi avait prit les armes que Kagame lui auarait offert pour tuer les Congolais. Si les pretendus donneurs de lecon de morale oublient les accords secrets de paix pour mettre fin aux massacres de Kigali sur les Congolais, alez-y comprendre quelques choses! La rencontre Tshisekedi Kagame de l'epoque n'etait-elle pas une prelude de la fin de la guerre pour la finalisation de la guerre et la poursuite du Dialogue Intercongolais pour la formation du gouvernement d'union nationnal qu'on a appele 1+4?

    RépondreSupprimer
  7. Il est un fait majeur: la naissance d'une démocratie passe obligatoirement par l’arrêt du culte de la personne condition qui conduit a la dictature de la personne sur son peuple. Si nous lisons la constitution du congo, c'est le premier ministre qui est censé gouverné le pays.
    Or quand on parle du congo on parle de Kabila et demain peut être Tshisekedi a quand le congo et son peuple

    RépondreSupprimer
  8. Rien n'est fini. Le déterminisme des congolais peut tout changer. On aura marre de trouver à la tête de ce Grand Pays, le camp de ceux qui ont été incapables de faire quoi que ce soit après 10 ans de règne sans contrôle. A l'extérieur nous sommes hurlés, et cela nous fait mal. Nous devons être conséquents. Tutu Tchitchi ou autre opposant, soyons patriotiques. Une simple union, un jeu peut tout bouleverser dans ce Grand Pays. Faisons tout, sauf admettre de retrouver dans la gouvernance de ce Pays les Gourous actuels.

    RépondreSupprimer
  9. il est grand temp pour tous congolais qui se prete pour les election de cette annee,tous ceux qui se disent comme etant presidents de parties politique fassent attention.je me demande comment un pays peut il alle aux
    elections sans pour autant faire de vrais enrollement?et tous le monde se contentent de ca,nous congolais laissons les sentiments et ouvrons l'oeil notre pays est sous l'occupation,organisons-nous pour chasser kanambe,ruberwa qui devient pasteur chez,voir meme muhogo nkunda qui se permet d'entre pour faire des campagnent de son frere kanambe nous au congo est e que nous ne somme pas les aveugles spiritualemnt?,un congolais ne peut faire ca au rwanda s'ils te seront meme un jour pour reigner bozoba ya ndenge nini toza nango biso ba congolais
    lobi tokolela lisusu je crie aux combattants de prendre les armes pour les chasser definitivement souvenez-vous la parole de notre frere Kwebe Kimpemle merci.
    Iv.Pac.T

    RépondreSupprimer
  10. Mwana'musonge16 juin 2011 à 01:27

    M. le fouineur, je ne sais pas pourquoi vous avez censuré la derniere réaction de Muana Musonge et pourtant elle etait interessante.
    Je viens de lire avec interet les reactions de Thikas au micro de christophe B. Le vieux a dit qu'il est pratiquement certain d'etre elu majoritairement dans toutes les provinces SAUF again SAUF au Katanga ou il se donne un maximun 50%. Ce n'est pas la premiere fois qu'il tient ce discours! N'est-il pas la une strategie indirecte de provocation? Veut-il dire que les katangais sont contre lui? autrement dit les katangais sont des tribalistes inveteré et qui voteront aveuglement pour leur/(s) FRERE /(freres).
    Le vieux s'est aussi donné le kilo d'intimider strategiquement Kamhere comme pour dire tout celui qui ne rampe pas autour de lui est forcement mouvancier! Saura-t-il vraiment unifier l'opposition avant les election ou rassembler le peuple congolais apres? Au lieu d'affronter Kabila, il risque de se retouver sur le ring contre Kyungu.

    RépondreSupprimer
  11. A part les avis désobligeants, tout est publié frérot. N'ayez crainte.

    RépondreSupprimer
  12. je me demande les 50% dont parle le grand pere tshitshi viennent d'où? kil n voi pa k tt c mond ki la entouré est pour lui, nonnnn, par contr il s'é arangé pr passé kan les autre kitai l lieu d service et s retrouvé embourbé avc lui, kel politik ca!!! é dire kon a été avc les decieurs occidentaux ki nous ont compri!!! mais s'il vou plai c'est de l'intimidation caaa!!! kan même, parlons serieuzmen, k a til dejà foutu pr ses 2 kasai??? RIEN DU TOUT!!! mé ils sont vont tous voté pr lui, signe de tribalisme, alors le katanga ne veu plus d c ki sé passé lors de la CNS ou on a mis des cravates aux chiens, autan laissé l'Etat Independant du Katanga evolué seul, et on encouragera ca!!!!

    RépondreSupprimer