jeudi 12 mars 2009

La fierté retrouvée


Il m’a fallu quelques jours pour me rendre compte que c’était vrai : La RDC championne d’Afrique devant le Ghana comme à Addis-Abeba en 1968 !!!
Le dernier haut fait de nos léopards remonte en 1974 au Caire en Egypte avec la fameuse « Moseka », ce qui eut pour effet de rassembler la population zaïroise de l’époque autour d’un seul amour : L’honneur du pays.
Bis repetita 35 ans après à Abidjan en Côte d’Ivoire, les léopards sont champions d’Afrique.
A la différence de leurs aînés à qui Mobutu avait donné les moyens de préparation nécessaire, les jeunes d’aujourd’hui n’ont eu à compter que sur des moyens de bord comme s’ils ne représentaient pas l’intérêt national. Et cela pendant longtemps. Ceci rend encore immense l’exploit accompli.
Sans l’obstination de Djalma Santos Muntubile, qui a toujours cru au talent de nos joueurs mais qui n’avait jamais reçu l’appui nécessaire, nous n’en serions pas là. Chapeau l’artiste.
Eh oui, cet ancien joueur de Bilima, Marseille, Saarbrucken (qui fut l’un des premiers noirs à jouer en Bundesliga), Valencienne, avait déjà tout donné a son pays sauf une coupe. Rappelez-vous le match historique de 5-2 contre le Congo d’en face en plein Brazzaville. Maintenant, ç’est fait !!!
Lui qui avait dû, par le passé, loger les joueurs chez lui et payer des frais de sa poche alors que les Claude Leroy et consorts étaient grassement payés, savoure sûrement plus que d’autres cette superbe victoire qui doit en appeler d’autres.
Figurez-vous qu’il est seulement le premier congolais à avoir signé un contrat d’un an renouvelable avec le gouvernement congolais depuis l’indépendance en date du 26 janvier 2009. D’où chapeau bas à tous le staff : Adjoint, soigneurs, masseurs, intendant, etc.
Le gouvernement a eu le nez fin en proposant ce contrat à un fils du pays qui a des qualités et la volonté. Vous comprenez mieux la joie du Président Kabila car c’est sous son règne que ceci est arrivé. Lui qui s’était donné la peine d’appeler les joueurs avant la finale pour les encourager. Il faut reconnaître que le Président s’est toujours beaucoup investi jusqu’à payer lui-même les salaires d’un entraîneur ! Chose inconcevable sous d’autres cieux mais normal au pays de Simon Kimbangu.
Enfin, je ne boude pas ma joie, fier d’être congolais.
En fouinant un peu (Sinon je ne serai pas moi), j’ai trouvé la trace du Sénateur Edouard Mokolo qui était chef de délégation en 1974 au Caire au sein de cette délégation à Abidjan. Les anciens se souviendront qu’il était rentré d’urgence à Kinshasa par avion spécial pour chercher 300 supporters pour aller crier en Egypte vu que les stades étaient vides suite à l’élimination des Egyptiens par les congolais.
A l’analyse, je me permets d’associer à cette victoire le travail accompli par le club de Mazembe via son Président Katumbi et les autres présidents des clubs qui encadrent les jeunes en payant de leurs poches palliant ainsi les carences du ministère de sports qui est éternellement en laboratoire.
Et si cette victoire convainquait les congolais qu’ils sont capables de se reconstruire et de remonter la pente en arrêtant de compter seulement sur le Président mais que chacun fasse du sien ?
Imaginez les FARDC gagnant enfin…
Au moins un chantier de réussi, allez les fauves !

8 commentaires:

  1. je suis content de voir que l'effort est payer et de la même façon on peut aussi y croire et s'organiser pour le reste dans notre pays , bravo encore comme quoi oui veux peux un peu du notre , le congo peut relever la tête
    prenons de la graine et imitons le foot pour les autres facteurs

    RépondreSupprimer
  2. Pasteur Ado Kalonji12 mars 2009 à 06:04

    Coup de chapeau à nos joueurs,nos frères du ballon rond.Nous avons toujours su que nous sommes un peuple formidable malgré tout ce que nous connaissons actuellement....Loin des yeux mais près du coeur,dit-on,bien que nous soyons dans des pays étrangers,nos coeurs sont chez nous .Voilà pourquoi nous accueillons cette nouvelle avec une joie réelle et une consolation de coeur.....Qui a dit que les congolais sont finis et qu'ils ne valent rien....Merci Santos....merci de tout coeur pour tout....que vivent notre équipe nationale et que vive la RDC.Votre frère,Pasteur Ado Kalonji,depuis le Canada.Que Dieu vous bénisse mes frères.

    RépondreSupprimer
  3. Merci beaucoup. Si tous les congolais pouvaient lire ce texte et ressentir la même joie que moi,et terminer en criant : "Allez tous au travail, la RD Congo avance ..."

    RépondreSupprimer
  4. BRAVO : LE SIMBA, LES LOCOUX ONT MOTRE DE QOUI ILS ONT CAPABLE SI LA PAIX EST Là? MAINTENANT GARDONS NOTRE EQUIPE AINSI SOGNONS LE
    ENCORE UNE FOI BRAVO ESPERONS POUR L'ANNEE 2011 OU SOUDAN.

    RépondreSupprimer
  5. Je ne veux pas passer pour un emmerdeur de premiere ou un fouineur des poubelles mais permettez-moi quand de me poser une question sur ce que je viens de lire dans votre article je cite:"Il faut reconnaître que le Président s’est toujours beaucoup investi jusqu’à payer lui-même les salaires d’un entraîneur". Je me demande comment peut-il etre possible? Pourquoi ne le ferait-il pas aussi pour les autres categories sociaux professionnelles de notre beau pays qui restent impayes depuis des annees et qui continuent a rendre service a la population par leur devouement dans le travail? Comment peut-on continuer avec ces analyses d'incultes qui continuent a nous faire croire que le president de la Republique peut payer de sa poche un salarie de quelque secteur que ce soit en RDC. Et de pousser le bouchon plus loin... Apres avoir paye le salaire d'un entraineur qui a signe un contrat de travail avec le gouvernement de la Republique, on va payer de sa poche les jeeps Toyota Prado qu'on offre aux joueurs.
    Je crois que le petit fils de Nzinga Nkuvu, dont j'ai toujours admire l'impartialite et la droiture de jugement commence lentement a glisser dans les rangs des laudateurs de la clairvoyance et de la magnanimite presidentielle qui s'epoumonnent a dire que tout va bien alors que tout se desintegre au pays de Simon Kimbangu.

    Mobutu est mort, vive Mobutu.
    Les VW Passat et les maisons de la Cite Salongo aussi etaient payees de la poche du President-Fondateur...cela ne vous rappelle rien?
    Il y a des choses qu'on devrait avoir honte d'ecrire...

    Kabila n'a rien paye de sa poche. Il a donne l'ordre au banquier national de payer les factures.

    Merci pour les Leopards qui nous ont montre qu'on peut s'en sortir si on le veux. Rien que pour cela je suis fier d'etre congolais.

    RépondreSupprimer
  6. Lorsque les joueurs de l’équipe de France de football (Qui est la mère de la Démocratie) reçoivent une prime en cas de victoire, l’argent vient de la poche des institutions de la République et non de la poche de Sarkozy mais il y a toujours des clochards dans le pays. Cela n’empêche pas les français d’être fier des leurs.
    La victoire des léopards est apolitique, elle n’appartient pas à Kabila. Elle est pour tous les descendants de Nzinga Nkuvu où qu’ils se trouvent dont vous.
    En fait pour vous, le fouineur n’est bon que lorsqu’il écrit contre Kabila. Lorsqu’il n’abonde pas dans le sens par vous souhaité, il devient inculte. Sachez, cher frère anonyme, ce site n’appartient ni à Kabila ni à l’opposition contre lui.
    Je continuerai à appeler le mal « mal » et le bien « bien » que cela vienne du pouvoir ou de l’opposition. Que cela ne vous empêche point de partager la joie qui règne au pays du vieux Simon.

    RépondreSupprimer
  7. Mon cher fouineur, ce que j'ai ecrit n'a rien avoir avec votre sympathie ou antipathie a l'egard de Kabila. Votre choix est votre et je le respecte. Mais le ton utilise pour louer le geste presidentiel qui prend en charge le salaire d'un entraineur d'une equipe de football, soit-elle NATIONALE me laisse sans voix. Surtout que cela vient d'un organe dont j'ai longtemps admire la professionnalisme et l'independance.
    Sauf votre respect je ne pense pas qu'il viendrait a l'esprit d'un journaliste francais de dire que Sarkozy a pris en charge le salaire de Raymond Domenec ou que Sarkorzy a donne des Renaults Safrane ou des Peugeots 607 ou des Villas aux joueuers de l'equipe de France. Les primes et les salaires des joueuers comme des entraineurs sont deja prevus dans le budget selon le niveau que l'equipe atteindrait dans les competitions dans lesquelles elle est engage. C'est cela gouverner... prevoir.
    On ne se reveille pas un matin avec des primes et des avantages dont on ne connait pas d'ou provient le financement... c'est de la pure megestion des finances publiques.
    Meme la dotation presidentielle a un champ d'application bien defini.

    Les debats steriles ne nous avancent a rien. Stigmatiser ce qui ne va pas et elever ce qui est bien fait est ce que nous devons faire si nous voulons etre utile a notre beau pays.

    Encore une fois je le dis, il n'appartient au president de la republique, milliardaire soit-il, de prendre PERSONNELLEMENT en charge le salaire d'une personne qui a un contrat avec le gouvernemet.

    C'est de la corruption.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai écrit ceci: " Il faut reconnaître que le Président s’est toujours beaucoup investi jusqu’à payer lui-même les salaires d’un entraîneur ! Chose inconcevable sous d’autres cieux mais normal au pays de Simon Kimbangu."
    La deuxième partie du texte parle d'elle-même ...
    Debat clos.

    RépondreSupprimer